Retour

Vers des infrastructures privées aussi agiles que le cloud public ? Point de vue d’Olivier Ribeyre, CEO de TeamWork Architecture & Solutions

TeamWork a une double compétence : être un intégrateur de solutions SAP et un expert infrastructure. Aussi en tant que son CEO et cofondateur de la filiale parisienne du groupe, Olivier Ribeyre est le premier à partager son expérience au sein du Club SAP HANA & S/4HANA. Il attire notre attention sur l’émergence d’infrastructures privées presque aussi flexibles que celles du cloud public et idéales pour les entreprises cherchant à garder une pleine maîtrise de leurs coûts opérationnels et/ou ne souhaitant pas abandonner leurs Datacenters.

HUB Institute : Pourquoi fédérer vos clients et partenaires avec le Club SAP HANA & S/4HANA ?

Olivier Ribeyre, CEO et cofondateur de TeamWork Architecture & Solutions : Pour se rendre compte du potentiel d’un outil, il est souvent préférable d’observer comment les autres l’utilisent. Nous sommes convaincus que le retour d’expérience est l’une des sources d’informations professionnelles les plus efficaces. C’est encore plus vrai pour des sujets critiques tels que l’intégration efficiente de l’ERP S/4HANA au SI de l’entreprise.

SAP l’a conçu pour tirer le meilleur de sa base de données in-memory SAP HANA. Toutefois, chaque entreprise a ses propres spécificités business et sa propre maturité. Certaines ont déjà implémenté S/4HANA, d’autres ont uniquement implémenté la base de données HANA et les moins matures n’ont pas encore fait ces sauts technologiques voire exploitent encore d’autres ERP. Il y a tout type de réponse en termes d’infrastructure dictées par la stratégie, les projets et la maturité des clients. Les déploiements et migrations vont être opérés différemment si l’on est sur du cloud public, privé, hybride…

Le Club SAP HANA & S/4HANA a pour but de vous proposer un environnement moins formel d’échange entre pairs. Vous pourrez ainsi partager de nombreuses expériences, bonnes et moins bonnes, et inspirer mutuellement vos projets de transformation. Ces échanges seront accompagnés d’une newsletter vous proposant une curation de contenus spécifiquement sélectionnés pour leur intérêt en matière d’acculturation aux enjeux SAP.

HUB Institute : Dans ce cas on vous laisse proposer le premier conseil. Une tendance ou une innovation à surveiller de près en ce moment ?

En ce moment nous travaillons notamment autour du serveur IBM Power 9 pour proposer des infrastructures de cloud privé ultra flexibles et polyvalentes à nos clients. Il a de nombreuses qualités.

La première c’est qu’il peut monter très haut en utilisation mémoire et consolider plusieurs instances de production SAP HANA sur un même serveur ce qui s’aligne parfaitement avec les enjeux des systèmes SAP. SAP HANA est une base de données extrêmement performante, car dite « in-memory » (en mémoire). Cet avantage de performance suppose une infrastructure adaptée et dimensionnée par la mémoire, dépendante de la taille de la base de données.

Les IBM Power 9 peuvent grimper jusqu’à 64 To de mémoire (pour l’E980). Par ailleurs, sa microstructure associe un CPU et un GPU ce qui accélère considérablement les traitements et l’apprentissage pour des cas d’usage d’IA ou de BI.

Enfin, je dirais que sa valeur fondamentale est sa flexibilité. IBM Power 9 embarque un outil intégré de virtualisation (PowerVM) qui facilite énormément le démarrage, l’arrêt, la création, l’évolution ou la suppression de serveurs logiques en fonction des besoins de l’entreprise. Elle peut ainsi adopter une stratégie de consolidation de son système en concentrant plusieurs environnements (prod et projets par exemple) dans une même machine tout en répondant à d’éventuelles demandes ponctuelles.

C’est une solution idéale, notamment pour les clients disposent de systèmes d’envergure. Power est la seule solution du marché à offrir de telles capacités et une telle souplesse dans une logique de consolidation.  Dédier des machines à des usages spécifiques est beaucoup moins économique et pratique. En cela IBM Power 9 s’approche beaucoup du potentiel offert par le cloud public.

HUB Institute : Et donc il y a toujours un intérêt à converger vers le cloud public ?

Tout dépend bien sûr des cas d’usage spécifiques de chaque entreprise, mais en ce qui concerne le corps ERP SAP, les bénéfices à être sur le cloud public peuvent se discuter.

Le cloud public sera particulièrement efficace durant les phases de projet souvent rythmées par les incertitudes, les changements de périmètre et de planning. Le cloud public impose par essence bien moins de contraintes et de limitations.

Les entreprises les plus matures et qui ont dépassé le cap du projet envisagent parfois de revenir OnPremise. Dans un environnement de production les factures peuvent s’avérer salées et les approches FinOps pas toujours très maitrisées. Dans ces circonstances-là, une infrastructure OnPremise permet une meilleure maitrise des coûts et une planification budgétaire certaines. C’est d’autant plus vrai si cette infrastructure repose sur des serveurs IBM Power 9 dont la flexibilité opérationnelle s’approche de celle du cloud et qui permettent facilement de mener des stratégies de consolidation.  

Olivier Ribeyre, CEO et cofondateur de TeamWork Architecture & Solutions

Contactez-nous
x
* Obligatoire
x
Choisissez votre localisation
USA Canada FR Canada EN France Genève Berne/Zurich Allemagne Luxembourg FR Luxembourg EN Inde Chine Singapour Vietnam
Actualités & Blog
Nos événements
Nos webinars en replay